Année 2012
Accueil Hommage à Katia Année 2007 Année 2008 Année 2009 Année 2010 Année 2011 Année 2012 Année 2013 Année 2014 Année 2015 Année 2016 Année 2017 Année 2018 Année 2019 Année 2020

 

Récital du 25 mars  2012
Claire DÉSERT

Au programme:

- Sonate opus 10 no2  de BEETHOVEN  - Trois préludes de DEBUSSY ( La cathédrale engloutie - Ondine - Feux d'artifice) - Quatre préludes opus 22 de SCRIABINE - Trois études  opus 8 (n°2,11 et 12) de SCRIABINE  - "Tableaux d'une exposition" de MOUSSORGSKY.

 


Ce concert organisé par le Kiwanis Club d'Angoulême en partenariat avec Les Amis de la Musique
a rassemblé 450 mélomanes venus apprécier le talent de Claire DÉSERT.
Elle leur a offert un moment musical d'exception.

( photos: Philippe LEBECQ )
 



 

           

      
       

        
 
              
 


 


 Aux quatre coins du monde, Claire Désert séduit le public par la grâce, la profondeur et l’humilité de ses interprétations.
Invitée par de grands festivals – Radio France Montpellier, La Roque d’Anthéron, l’Orangerie de Sceaux, Piano aux Jacobins, Lille Piano(s) Festival, Festival International de Colmar, Festival « Georges Enescu », Consonances, « Folles Journées » de Nantes, Bilbao, Tokyo… Claire Désert est présente sur les scènes internationales telles que l’Arsenal de Metz, le musée d’Orsay, la salle Pleyel à Paris, le Kennedy Center à New-York, le Wigmore Hall et King’s place à Londres, mais aussi en Italie, Pologne, Brésil, Etats-Unis… Elle joue régulièrement en soliste avec d’importantes formations symphoniques, que ce soit l’Orchestre de Paris, le National d’Ile-de-France, le Philharmonique de Radio France, le Symphonique de Québec, le Philharmonique de Strasbourg, le National de Lille, etc.
Claire Désert, artiste rare, chambriste hors pair, a pour partenaires privilégiés le pianiste Emmanuel Strosser, les violoncellistes Anne Gastinel, Gary Hoffman, les violonistes Philippe Graffin, Régis Pasquier, Tedi Papavrami, Nemanja Radulovic, le Quatuor Parisii, le Quatuor Sine Nomine, le Quintette Moraguès…
Elève du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 14 ans, elle obtient le premier prix de musique de chambre dans la classe de Jean Hubeau ainsi que le premier prix de piano à l’unanimité du jury (prix spécial du concours 1985) dans la classe de Vensislav Yankoff. Admise la même année en cycle de perfectionnement de piano, le gouvernement français lui attribue une bourse pour une année d’études à Moscou dans la classe d’Evgeni Malinin au conservatoire Tchaïkovski. À son retour en France, elle entre en cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Roland Pidoux.
Sa discographie bien étoffée comporte un CD Schumann – son premier disque, couronné d’un « 10 » de Répertoire –, un disque des concertos de Skriabine et de Dvorák, avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, disque récompensé par une Victoire de la Musique en 1997, deux enregistrements réalisés avec Anne Gastinel, l’un dédié à Schumann, l’autre à Schubert, chez Naïve. Sont parus chez Mirare un disque solo consacré aux Davidsbündlertänze de Schumann, Les Danses slaves de Dvorák à quatre mains avec Emmanuel Strosser. En 2010, elle nous offre un nouvel enregistrement solo « Abendmusik » consacré à Clara Schumann, Robert Schumann et Johannes Brahms, toujours pour le label Mirare, chaleureusement salué par la presse internationale.

 

 

 Concert du 22 avril  2012
Ensemble FURIA FRANCESE
avec Amanda FAVIER (violon solo)


 



 

Au programme:

- le Concerto pour deux clavecins et cordes BWV 1060
en ut mineur de Johann Sebastian BACH 

- la Sonata a 5 HWV 288 en si bémol majeur
de Georg Frideric HANDEL

- la Sonate pour deux flûtes à bec et basse continue
BWV 1038 transposée en si bémol majeur de Johann Sebastian BACH 

- la 3ème Suite de Water music HWV 350 en sol majeur de Georg Frideric HANDEL 

- le Concerto pour flûte à bec, violon et basse continue RV 92 en ré majeur d’ Antonio VIVALDI

- le Concerto grosso opus 3 n°5 HWV 316 en ré mineur de Georg Frideric HANDEL 

- le Concerto brandebourgeois n°4 BWV 1049 en sol majeur de Johann Sebastian BACH


 


L'ensemble FURIA FRANCESE rassemble des jeunes musiciens résidant en Charente qui se sont réunis
pour interpréter et diffuser le répertoire musical des XVIIè et XVIIIè siècles auprès du plus large public.
Anne LEDROIT, Martin QUESSON (violons), Elisabeth GALEA (alto), Kathy SMITH (violoncelle),
Mathieu DETHOOR (flûte à bec, violon), Thomas THIEBAUD (flûte à bec), Julien OPIC (clavecin),
Judicaëlle GIRAUDEAU-BUREAU (clavecin, orgue), composaient cet ensemble. A cette occasion,

Amanda FAVIER
(violon solo) était invitée à se joindre à cette formation. Devant un public enthousiaste
(plus de 300 personnes), ils ont interprété avec talent un programme de musique baroque, qui en a dévoilé
toutes les caractéristiques: impétueuse, excessive, précieuse ou aérienne.



         
 

 

 
   
      
          
                           


 


Récital du 2 septembre  2012
Mahery ANDRIANAIVORAVELONA

 

Un récital d'exception sur l'art de la transcription avec Mahery ANDRIANAIVORAVELONA

Un programme constitué d'oeuvres du répertoire transcrites par des compositeurs qui étaient eux-mêmes de grands pianistes pour la plupart.
Nous entendrons entre autres des oeuvres de Bach, Schubert, Schumann, Liszt, Kreisler, Rachmaninov, Gershwin, revisitées par Liszt, Rachmaninov, Godowski, Wild, Gryaznov, Horowitz ....

 

 



 

Vendredi 5 octobre et Dimanche 7 octobre 2012:
L'intégrale des sonates pour violon et piano de Ludwig van BEETHOVEN

interprêtée par Amanda FAVIER (violon) et Laurent MARTIN (piano)

                                                                                                            

Cet évènement musical exceptionnel, a été préparé de longue date pour Bassac par ces artistes dont le talent et la carrière sont internationalement reconnus.
Si Beethoven dans son écriture pour clavier s’est souvent livré à des confidences pathétiques et s’il a réservé à ses derniers grands quatuors l’expression de tous ses drames intérieurs, nous avons pu éprouver à l’écoute de ces dix sonates pour violon et piano tout l’enthousiasme et la joie foncière qui même aux heures les plus sombres de sa vie, n’abandonna jamais Beethoven.