Les  concerts
de la saison 2015
 


 

 

Quatuor APPASSIONATA

De gauche à droite:
Jean-Marc BOURRET (violon)
Harumi VENTALON (violon)
Isabelle HERNAIZ (alto)
Jean-Marie TROTEREAU (violoncelle)

 

 

Au Programme :
 
Joseph HAYDN (1732-1809):
Quatuor opus 20 n°2,
 
Dimitri CHOSTAKOVITCH (1906-1975):
Quatuor opus 49 n°1,
 
 Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827):
Quatuor opus 132.

  Dimanche 8 février 2015 à 17 heures:

Eglise de SEGONZAC
(église chauffée)

Concert avec le Quatuor à cordes Appassionata

Quatre artistes au talent reconnu et une passion pour l’œuvre fondatrice de Ludwig Van Beethoven. Ce quatuor partage avec bonheur et intensité le plus audacieux des répertoires, tout en proposant au public des œuvres originales ou moins connues. Attaché à la diffusion de la musique au sens le plus large, il se produit autant sur scène que dans des lieux plus inhabituels ou insolites. Animé d’une curiosité et d’un esprit de création et de recherche permanents, le quatuor s’associe à de nombreux projets mêlant théâtre, littérature et musique, et est invité à participer à de nombreux festivals au cours de l’année.
Fondé en 2008 lors d'une  programmation Beethoven dans le cadre de la saison de musique de chambre de l'Orchestre d'Auvergne, il poursuit l'aventure et approfondit un travail sur l’intégralité des 16 quatuors du grand compositeur.
Jeune  formation dont Beethoven est le point central, son répertoire traverse les époques  avec Haydn, Schubert et approche également des compositeurs plus proches de notre temps tels que Bélà Bartók, Dimitri Chostakovitch, Guillaume Lekeu, Jean Françaix.
Son engagement et son énergie  font de ce groupe une des formations de musique de chambre les plus attachantes.

 

 
         
 

Au Programme :
 
- BACH Jean-Sébastien (1685-1750) :
Chaconne de la Partita en ré m
- LOCATELLI Pietro Antonio (1695-1764) :
le Labyrinthe Harmonique
- ERNST Heinrich Wilhelm (1814-1865) :
"le Roi des Aulnes" d'après le Lied de Schubert sur le poème de Goethe
- BIBER Heinrich Ignaz Franz (1644-1704) :
Passacaille de l'Ange Gardien
- SAINT-LUBIN Léon (1805 - 1850) :
Fantaisie sur un thème de Lucia di Lammermoor (Donizetti), Op. 46
- ALBENIZ Isaac (1860-1909) (arrgt. J.TURULL) :
Asturias
- PAGANINI Niccolo (1782-1840) :
Introduction et Variations sur "Nel Cor Più non Mi sento"
 

  Dimanche 19 avril 2015 à 17 heures:

Eglise de MÉRIGNAC
(église chauffée)

Récital de violon avec Natacha TRIADOU

« J'ai été si impressionné par son jeu... elle apportera un grand crédit à la culture en France »
Lord Yehudi MENUHIN

Le talent exceptionnel de Natacha TRIADOU a été reconnu par les plus grands maîtres du
violon.
Après sa découverte de l'instrument à l'âge de 4 ans, ses premiers contacts avec le public
deux ans plus tard, sa formation se poursuit au Conservatoire de Toulouse où elle obtient,
à 12 ans, le 1er Prix de solfège et l'année suivante la Médaille d'Or de violon. A 14 ans,
suite à sa participation au Festival «Pablo Casals » de Prades, elle bénéficie des conseils
de Gérard POULET, et donne sa première prestation télévisée à la Halle aux Grains de
Toulouse.
Sa rencontre avec Lord Yehudi MENUHIN est déterminante : impressionné par son jeu, il
lui demande de venir étudier dans son école en Angleterre. Elle y enrichit son art grâce à
ses conseils et à ceux d’autres grands maîtres de la scène musicale internationale, se
produit très souvent en concert et jouera sous sa direction au Queen Elisabeth Hall de
Londres.
A l’issue de cette formation prestigieuse, elle étudie avec Petru MUNTEANU et Maria
EGELHOF à la Musikhochschule de Lübeck en Allemagne. Parallèlement, elle participe
aux Master-classes de Zachar BRON dans le cadre du Schleswig-Holstein Musik Festival.
Plus tard, elle rencontre Alberto LYSY qui lui propose d'intégrer l’International Menuhin
Music Academy (IMMA) de Gstaad/Blonay en Suisse, où elle reçoit son enseignement
ainsi que celui de Jeremy MENUHIN et d'autres grands artistes.
Natacha TRIADOU s'est produite lors de nombreux concerts, en France comme à
l'étranger, et a participé à des festivals renommés parmi lesquels le Festival Menuhin
(Gstaad Suisse), le Festival «George Enescu » (Roumanie) , ou encore celui d'Estoril au
Portugal, le Festival de Goslar-Harz en Allemagne, le Festival « C'est pas Classique » à
l'Acropolis de Nice etc.
Elle a joué en soliste avec le Chamber Orchestra of London, la Camerata Lysy, l’Orchestre
Philharmonique Européen, l'Ensemble Orchestral de Toulouse, ou la Camerata Menuhin
etc. et dans des salles prestigieuses telles que le Victoria Hall de Genève, le Paul Klee
Zentrum de Berne, la Tonhalle de Zürich, la Halle aux Grains de Toulouse, la Basilique
Notre Dame des Victoires à Paris etc.
Son sens musical et sa virtuosité lui permettent d'aborder tous les répertoires et c'est ainsi
qu' elle a également donné de nombreux concerts en solo, en formation de chambre, avec
piano ou orgue.
En janvier 2012, elle a créé le Concerto pour violon « Madness and Salvation » d'Adrien
CASSEL au Théâtre de Fontainebleau.
(plus d'informations sur www.natachatriadou.com)

 
 
         
 


 

 
 

Dimanche 31 Mai 2015
à 16 heures puis 19 heures:

Eglise abbatiale de BASSAC


Récital Franz SCHUBERT
avec Naaman SLUCHIN (violon)
et Dana CIOCARLIE (piano)

 
 
 

Dana CIOCARLIE

                                            
Formée aux sources de l’école roumaine de piano comme Dinu Lipatti, Clara Haskil et Radu Lupu, Dana Ciocarlie a également étudié à Paris auprès de Victoria Melki à l’Ecole Normale de Musique et a suivi le cycle de perfectionnement du Conservatoire National Supérieur de Musique dans les classes de Dominique Merlet et Georges Pludermacher. Sa rencontre avec le pianiste allemand Christian Zacharias sera déterminante en particulier pour approfondir l’oeuvre pour piano de Franz Schubert, auquel elle a consacré un cycle de neuf concerts au Théâtre Molière-Maison de la Poésie à Paris en 1997.
 Son expérience et son talent ont été récompensés par de nombreux prix lors de concours internationaux prestigieux : un 2ème prix au Concours International Robert Schumann à Zwickau, le Prix Spécial Sandor Vegh au Concours Geza Anda à Zurich, le Prix International Pro Musicis, le Young Concert Artist European Auditions à Leipzig, le Concours Ferrucio Busoni en Italie. Lauréate de plusieurs Fondations : Yvonne Lefébure, Nadia Boulanger, Gyorgy Cziffra, elle est aussi une interprète recherchée dans le domaine de la musique de chambre. 
 Douée d’un tempérament vif-argent où la générosité le dispute à l’engagement, Dana Ciocarlie possède un vaste répertoire, s’étendant de Jean-Sébastien Bach aux compositeurs d’aujourd’hui. Certains d’entre eux lui ont dédié des oeuvres tels Karol Beffa, Frédéric Verrières, Nicolas Bacri, Stéphane Delplace, et elle est reconnue comme l’une des interprètes majeures de Horatiu Radulescu. 
 Ses multiples activités à travers le monde en récital ou en concert avec orchestre l’ont conduite aux Etats-Unis,au Canada, en Indonésie et en Chine avec le Festival Piano aux Jacobins, en Europe, en France : Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Radio-France, Auditorium du Louvre, Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Salle Gaveau, Invalides, au MIDEM de Cannes, à l'Opéra de Lyon, et dans différents festivals.

 
 

Naaman SLUCHIN                         

                                                     

Jeune violoniste à la destinée prometteuse.
Né en 1978 d'un père tromboniste à l'Ensemble Intercontemporain et d'une mère altiste, pédagogue et musico-thérapeute, Naaman Sluchin a bénéficié d'une éducation placée sous le sceau de l'éclectisme. A l'âge de huit ans, il entre au CNR de Boulogne-Billancourt. Puis il part se perfectionner trois ans aux USA à Bloomington chez M. Fried, ainsi qu'à la Juilliard School dans la classe de D. Welerstein où il obtient son Artist Diploma. En janvier 2003, il remporte le 1er prix du Concours International de violon d'Ouralsk au Kazakhstan, où il enregistre son premier CD et réalise une tournée de concerts en Asie Centrale en 2004. Parallèlement à des récitals en tant que soliste et chambriste aux Etats-Unis, en Europe et au Moyen-Orient, il a travaillé entre autres avec l'EIC (sous la direction de Pierre Boulez) et a participé à de nombreux projets interdisciplinaires. Il se produit occasionnellement au sein du Duo SLUCHIN (violon et harpe) et fait partie depuis juin 2005 du Quatuor DIOTIMA, y associant d'autres projets musicaux en tant que chambriste et soliste.

 
 
         
 

 

 

 

 

 

Ensemble MYTHEMATIS

 
Dimanche 13 septembre 2015 à 17 heures:

Eglise de MERIGNAC (16200)


Concert de musique ancienne
avec l'ensemble MYTHÉMATIS:

L’ensemble Mythèmatis composé de :
Thérèse-Anne GEFFROY (soprano)
Lucille CHARTRAIN (clavecin et voix)
Eric BRUNET (flûtes à bec et voix)
Mathieu DETHOOR (flûtes à bec, violon et voix)
 

 
Pour son nouveau programme l’ensemble Mythématis explore de nouvelles facettes d’un répertoire musical toujours aussi foisonnant. Mythématis vous fera voyager à travers les esthétiques musicales de divers pays d’Europe, notamment avec les mélodies italiennes et françaises de la Renaissance à la période baroque.
 Ce trio instrumental de Musique ancienne en intégrant Thérèse-Anne GEFFROY (soprano) enrichit son répertoire, sa palette sonore, en donnant toute sa place à la voix. Thérèse-Anne GEFFROY chante au sein de l’Ensemble Vocal de l’Abbaye aux Dames à Saintes ainsi que de celui de l’Abbaye Royale de Celles sur Belles.
Nous sommes certains que l’acoustique de l’église Saint-Pierre de MERIGNAC saura se faire complice de cette belle initiative et de ce très riche programme donnant à entendre dans une parfaite complicité flûtes, violon, voix et clavecin pour une découverte avant-gardiste de la Musique ancienne.

 

 

 
         
   

 

 



Dimanche 13 décembre 2015 à 17 heures:
Concert de Noël
Eglise de SEGONZAC
Récital de piano avec Laurent MARTIN

dédié à Frédéric CHOPIN

 

Ce récital fut l'occasion d'accueillir Laurent MARTIN, très grand pianiste qui se consacre au récital et à la musique de chambre. Son répertoire de soliste, outre le grand répertoire classique et romantique (Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Chopin, Schumann, Liszt, Moussorgsky), comprend de nombreuses pièces méconnues du 19ème siècle et du début du 20ème siècle. Ses enregistrements sont nombreux. Ils reflètent cette curiosité et cette diversité et ils ont été largement salués par les critiques en France et à l'étranger, dont notamment ses deux CD consacrés à Frédéric CHOPIN.